• <

SFRMBM

Membres d'honneur


  • JACQUES CHAMBRON SFRMBM SFRMBM Lyon

    Titres et fonctions Hospitalo-Universitaires
    Doctorat en Médecine 1957
    Doctorat ès Sciences Physiques 1964
    Compétence en Médecine Nucléaire 1966
    Professeur de Biophysique Faculté de Médecine de Strasbourg 1966-1999
    Professeur Emérite 1999
    Chef du service de Médecine Nucléaire aux hôpitaux universitaires de Strasbourg 1966-1996
    Titres Honorifiques
    Officier dans l’Ordre des Palmes Académiques
    Médaille d’Honneur de l’Académie des Sciences Régionale Hongroise de Vezprem
    Médaille d’Honneur de la Société de Médecine Nucléaire de Hongrie
    Activités Nationales et Internationales
    Membre correspondant de l’Académie de Médecine 2000
    Directeur d’unité de Recherches associée au CNRS 1972-1996
    Président fondateur du Groupe de Recherches et d’applications du Magnétisme en Médecine GRAMM 1984
    Membre du Conseil National des universités 1991-1994
    Membre du Conseil d’Administration de la Société Européenne de Médecine Nucléaire 1990-1994
    Expert évaluateur auprès de la Commission Européenne AIM II 1991 & Biomed II 1996
    Membres des Sociétés Scientifique et Médicale de Biophysique de Cardiologie de Neurochirurgie
    de Biochimie de radioprotection de la Société Européenne de Médecine Nucléaire, de la Société Internationale de Résonance Magnétique.
    Membre Honoraire de la Société Hongroise de Médecine Nucléaire.
    Domaines de recherche 1ère période 1958 – 1978 : Biophysique moléculaire : interactions entre les agents mutagènes, cancérigènes et l’ADN.
    2ème période 1978-1996 : Biophysique cellulaire caractérisation des tissus sains et pathologiques par les signaux de résonance magnétique du proton et par spectroscopie RMN UV et visible
    Recherche et développement en MRI.
    3ème période 1996-2000 : Physique Médicale et Technologie Recherche et développement en médecine nucléaire et traitement d’images.

  • MICHEL AMIEL SFRMBM SFRMBM Lyon

    Président Fondateur 1987-1989
    Docteur en Médecine en 1960.
    Spécialité en Radiologie et Médecine nucléaire – Lyon – 1966.
    Professeur de radiologie – Faculté de Médecine de Lyon – 1970.
    Professeur titulaire de chaire en 1982.
    Classe exceptionnelle 1992.
    Professeur émérite 1999.
    Chef de Service à l’hôpital cardiologique de Lyon de 1975 à 1999.
    Vice Doyen – Faculté de Médecine 1975 à 1979.
    Administrateur des hospices civils de Lyon (2 ans) et membre de la Commission Médicale d’Etablissements (12 ans).
    Président du Conseil des Enseignants de Radiologie de France (CERF), 1984-1988.
    Président fondateur du groupe des Enseignants de Radiologie francophones (GREF) 1989-1993.
    Président fondateur de la Société Française de Radiologie cardiologique 1991-1995.
    Président de la Société Française de Radiologie 1997-1999.
    Distinguished Fellow de la Société Européenne de Radiologie cardiovasculaire, 1998, après en avoir été trésorier et membre du bureau de 1978 à 1996.
    Directeur de CREATIS – UMR CNRS de 1984 à 1997.
    Membre du Conseil scientifique (élu) du CNRS, 1992-1996.
    Membre de la Commission scientifique de l’INSERM de 1984 à 1988.
    Expert européen (DGXII) et membre du board de Biomed II (Bioengineering), 1991-1996. Membre du Conseil scientifique de l’ANAES, 1997-2000.

  • PATRICK COZZONE SFRMBM SFRMBM Lyon

    Président Fondateur 1990-1992
    Patrick COZZONE est Professeur de Biophysique à la Faculté de Médecine de Marseille et Chef de Service à l’hôpital de la Timone. Il est membre de l’Institut Universitaire de France où il a été titulaire de 1998 à 2008 de la chaire de Biophysique. Il dirige le Centre de Résonance Magnétique Biologique et Médicale (CRMBM), une unité de recherche mixte du CNRS et de l’Université de la Méditerranée qu’il a fondée en 1986 et qui regroupe à présent un effectif pluridisciplinaire de 75 chercheurs, ingénieurs, médecins, techniciens, stagiaires postdoctoraux et doctorants appartenant à 9 nationalités.
    P. Cozzone est un pionnier et un spécialiste du développement et des applications des méthodes de résonance magnétique in vivo (notamment la spectroscopie) pour l’exploration non-invasive du corps humain et des modèles animaux de pathologies cérébrales, cardiaques et musculaires. Il a dirigé 40 thèses de doctorat en sciences et est l’auteur de 450 publications internationales et de 1300 communications et conférences en France et à l’étranger.
    Il a été membre de nombreuses commissions et comités du CNRS (dont Président de la section « Thérapeutique, Médicaments et Bioingéniérie » de 2000 à 2004), du Ministère de l’Enseignement Supérieur (CNU, Comité de coordination des Sciences de la Vie…), de l’INRA, d’associations caritatives de recherche (AFM, ARC…), du Ministère de la Santé (PHRC), de l’ANR, de l’AERES etc. Il a présidé la Société Européenne de Résonance Magnétique Biomédicale (ESMRMB) (1995-1996). Il est depuis 2008 membre du Conseil Exécutif de l’IUPAB (Union Internationale de Biophysique Pure et Appliquée).
    P. Cozzone est Editeur-en-Chef depuis 2003 de « Magnetic Resonance Materials In Biology and Medicine (MAGMA) », un des 3 journaux de référence de la discipline au plan mondial. Il a reçu en 1998 le Prix de l’European Magnetic Resonance Forum. Il est « Fellow » de l’International Society for Magnetic Resonance in Medicine (ISMRM, Berkeley, USA) et membre résident de l’Académie des Sciences, Lettres et Arts de Marseille.

  • JEAN MARC LHOSTE SFRMBM SFRMBM Lyon

    Président Fondateur 1993-1995
    Directeur de recherche à l’INSERM, Directeur honoraire de l’Institut Curie, Correspondant de l’Institut, Académie des Sciences. Biophysicien, médecin et physicien, fondateur des Unités de « Biophysique Moléculaire » (INSERM) à l’Institut Curie (1973), et de « Biochimie Structurale » (CNRS et INSERM, 1992).
    A Montpellier, il a consacré sa carrière scientifique à une discipline, la biophysique moléculaire, dans le cadre de cette discipline aux applications des résonances magnétiques, de la RPE, en radio et photobiologie, surtout avec l’étude des états excités triplets, comme ceux de la chlorophylle ou des flavines, puis la RMN, d’une part, vers ses applications biomédicales en imagerie et spectroscopie métabolique in vivo, puis vers les applications de la RMN multidimensionnelle à l’étude structurale et dynamique des protéines.
    Comme directeur de l’Institut Curie, il a favorisé le développement de recherches moléculaires en cancérologie; comme animateur au niveau des organismes de recherche et des ministères de tutelle, il a défendu l’instrumentation et ses applications biomédicales, surtout en résonance magnétique.

  • ROBERT MULLER SFRMBM SFRMBM Lyon

    Président 1996-1998
    Robert N. Muller was born in 1948 and studied at the University of Mons-Hainaut (UMH), Belgium, from which he was graduated with a Lic. Sci. Degree in chemistry in 1969. He obtained his PhD in 1974 from the same University where he was successively appointed Assistant, Lecturer and full Professor.
    Currently head of the Department of General, Organic and Biomedical Chemistry and, since October 2005, Dean of the Faculty of Medicine and Pharmacy of the University of Mons.
    He did post-doctoral studies in Magnetic Resonance Imaging in Paul C. Lauterbur’s research group at the State University of New York at Stony Brook in 1981-82, collaborated with Drs Seymour Koenig in the domain of fast field cycling relaxometry and was on a sabbatical leave at the Center for Magnetic Resonance (CERM), Florence, Italy with Professors Ivano Bertini and Claudio Luchinat in 2002-2003.
    Co-founder of the European Workshop on Nuclear Magnetic Resonance in Medicine;
    Vice-Chairman of the European Magnetic Resonance Forum Foundation, 1991-present; President of the European Society for Magnetic Resonance in Medicine and Biology, 1987-1988; Vice-Chairman of the COST D18 Action, 2003; Founding member of the European Society for Molecular Imaging (ESMI); Editor in chief of the new journal Contrast Media and Molecular Imaging (Wiley) and Member of the editorial boards of Magnetic Resonance Materials MAGMA (Springer) and Investigative Radiology (Lipincott).
    He has produced around 200 publications and contributed to 6 books mainly in NMR relaxometry, spectroscopy and imaging in the context of the development and applications of contrast agents for Molecular Imaging.
    Relevant awards:
    Outstanding teacher award of the International Society for Magnetic Resonance in Medicine
    ISMRM (2005)
    Outstanding teacher award of the International Society for Magnetic Resonance in Medicine ISMRM (2007)
    Contrast Media Research Award (2009)
    Fellow of the European Society for magnetic Resonance in Medicine and Biology (2010)

  • JACQUES BITTOUN SFRMBM SFRMBM Lyon

    Président 1999-2002
    Jacques Bittoun a obtenu un doctorat en Médecine en 1978 puis un certificat d’études spéciales en Médecine Nucléaire en 1982. Parallèlement, il a entrepris des études de physique qu’il a conclues en 1987 par un doctorat ès Sciences Physiques sur la simulation d’un imageur par IRM à partir de la résolution des équations de Bloch.
    Responsable d’une des premières plateformes de recherche en IRM à l’hôpital Bicêtre, il a par la suite fondé avec l’équipe de M. Sauzade, l’Unité de Recherche en Résonance Magnétique Médicale (U2R2M – CNRS; Univ. Paris-Sud) qu’il a dirigée de 1996 à 2009. Au sein de cette unité, il a plus particulièrement développé les applications médicales de l’IRM de très haute résolution spatiale et en particulier l’imagerie de la peau. Il a également travaillé sur l’IRM de flux, développant avec son équipe des méthodes originales de vélocimétrie et accélérométrie par IRM permettant une cartographie des gradients de pression dans les gros vaisseaux thoraciques.
    En 2004, il a créé le master de Physique Médicale de l’université Paris-Sud dont il est actuellement responsable. Il est également responsable de la spécialité « Imagerie médicale » de ce master.
    Parmi les fonctions qu’il a assumées, Jacques Bittoun a été membre du Board de l’ISMRM (1994-1997), président de l’ESMRMB (2001-2002), membre du comité national de la recherche scientifique (1999-2008), chargé de mission au ministère de la Recherche, co-responsable des technologies pour la Santé (2000-2002).
    Il a reçu en 2006 la Magnetic Resonance award de l’EMRF. Il est fellow member de l’ISMRM et de l’ESMRMB.
    Jacques Bittoun est, depuis 2007, vice-président Recherche de l’université Paris-Sud. JEAN-FRANCOIS LEBAS Président 2003-

  • JEAN-FRANCOIS LEBAS SFRMBM SFRMBM Lyon

    Président 2003-2004
    Jean-François LEBAS est Professeur de Biophysique à la Faculté de Médecine de Grenoble.
    Il est responsable de la Clinique Universitaire de Neuroradiologie et IRM à l’hôpital de La Tronche à Grenoble.
    Il dirige l’Institut Fédératif de Recherche (IFR1) de RMN Biomédicale et Neurosciences ainsi que la plate-forme de Recherche Clinique et Cognitive (IRM 3T).
    De formation Ingénieur Radioélectricien de Grenoble (IRG) (1970), il devient Docteur en Médecine en 1980.
    Il obtient son doctorat de l’Université de Grenoble (UJF) « mention GBM » en 1987, et est nommé Professeur de Biophysique – Radiologue des Hôpitaux en 1989.
    Membre du GRAMM depuis sa création, il a organisé le congrès du GRAMM à Grenoble en 1994.

  • JACQUES FELBLINGER SFRMBM SFRMBM Lyon

    Président 2007-2009
    Jacques Felblinger a une formation initiale en Génie Électrique (DEA et Doctorat) et en gestion (DESS en gestion des entreprises). Son doctorat (1990) dans le domaine de l’électronique et du traitement de signal a été réalisé dans le cadre d’une convention CIFRE avec la société ODAM-BRUKER à Wissembourg. De 1991 à 1998, il a travaillé à l’université de Berne (Suisse) dans le laboratoire de méthodologie IRM dirigé par Prof. Chris Boesch. Dans cette équipe, il a principalement développé des méthodes pour le traitement de signaux ECG pour le monitorage des patients et la synchronisation des séquences. Il a également contribué au développement de la spectroscopie par résonance magnétique sur le coeur et le cerveau. De 1998 à 2001, il a créé le laboratoire d’exploration des mouvements oculaires à Berne sous la direction du Prof. René Mueri et Prof. Christian Hess.
    Il est nommé professeur en radiologie et imagerie médicale (PUPH) en 2001 à l’université de Nancy. Il créé un laboratoire de recherche sur l’IRM des organes en mouvements (U947 UHP-INSERM) et un Centre d’Investigation Technologique –Innovation Technologique (CIC-IT 801) pour la validation et la valorisation de dispositifs médicaux en IRM.
    Ces domaines d’intérêt en IRM sont : (i) la réalisation de capteurs compatibles IRM (ECG et capteurs de mouvements), (ii) la méthodologie d’acquisition et de reconstruction pour les organes en mouvements (GRICS) et (iii) la valorisation de nouveaux dispositifs et méthodes IRM. Jacques Felblinger a été président du GRAMM de 2007 à 2010. Il a organisé le GRAMM de Nancy en 2005 (JSTIM). Il est membre du « board » de l’ESMRMB depuis 2011.

  • DOMINIQUE SAPPEY-MARINIER SFRMBM SFRMBM Lyon

    Président 2010-2011
    Dominique Sappey-Marinier est Maître de Conférences des Universités – Praticien Hospitalier (MCU-PH) de Biophysique et Médecine Nucléaire depuis 1993.
    Il enseigne la physique et la biophysique en 1ère année et l’imagerie médicale en 2ème année de la faculté de médecine Lyon-Est, ainsi qu’en en Master 1 de Santé et Master 2 d’Ingénièrie pour la santé – parcours imagerie » de l’Université Claude Bernard – Lyon1. Suite à sa thèse de sciences effectuée à l’Université Claude Bernard – Lyon1 dans le laboratoire de RMN dirigé par le Pr Jean Delmau et André Briguet, il a réalisé son post-doctorat de 1987 à 1990 au sein du laboratoire d’IRM/SRM du Pr Michael W. Weiner au Veterans Administration Medical Center de l’Université de San Francisco (UCSF).
    Responsable du département IRM du CERMEP (Centre d’Etude et de Recherche Multimodal et Pluridisciplinaire) en Imagerie du Vivant, situé sur le site du Groupement Hospitalier Est (GHE), il est chargé du développement méthodologique et de la mise en oeuvre des projets de recherche à la demande des équipes de recherche académiques et industrielles en particulier de la région Rhône-Alpes mais aussi nationales ou internationales.
    Responsable de l’équipe 6 « Imagerie cérébrale » du laboratoire CREATIS (UMR CNRS 5220 & U1044 INSERM), il encadre plusieurs doctorants et post-doctorants sur les développements des méthodes d’IRM fonctionnelle clinique (Imagerie spectroscopique (ISRM), Imagerie de tenseur de diffusion (DTI) et IRM fonctionnelle d’activation neuronale Bold (IRMf)). Actuellement, ce travail s’applique plus particulièrement à la caractérisation et au suivi thérapeutique des maladies cérébrales inflammatoires et neurodégénératives comme la sclérose en plaques (SEP). Il est l’auteur de 70 publications internationales, 1 brevet et plus de 125 communications et conférences en France et à l’étranger. Il a participé à deux projets européens et plus de 25 projets de recherche nationaux. Il a été membre de différentes commissions universitaires Claude Bernard Lyon1, Conseil de la faculté de médecine Lyon-Est) et hospitalières (Commission de la recherche des Hospices Civils de Lyon).
    Il a été directeur-adjoint du Centre d’informatique médicale et scientifique de l’Université Claude Bernard-Lyon1.
    Il est membre fondateur du projet Etoile d’hadronthérapie.
    Il a été président du GRAMM de 2010 à 2011. Il est président fondateur de la SFRMBM en 2012.
    Il est membre des sociétés ISMRM et ESMRMB. Il a organisé plus d’une dizaine de formations nationales INSERM/CNRS, plusieurs congrès dont le GRAMM2008 à Lyon, et colloques internationaux.
    Il a publié un livre « Manager la génération Y avec les neurosciences » de Alan Fustec et Dominique Sappey-Marinier – Editions d’Organisation, 3 février 2011